Bruson, Verbier, Vals de Bagnes et d'Entremont
Sandra Brandstetter

Yoga, Pilates, Sophrologie

Blog

Retrouvez l'actualité du Studio des Combins : Yoga, Pilates, Sophrologie mais pas seulement ! Nous nous intéresserons aussi aux autres sports, à l'alimentation, au sommeil, à l'écologie, aux animaux, au zéro déchet, à la communication et aux soins du corps. Bref tout pour vous sentir bien, rayonner et en faire profiter votre entourage et votre planète !


afficher :  plein / résumé

Quel Yoga pour moi ?

Publié le 3 juin 2019 à 11:35 Comments commentaires (0)

Voici quelques éclairages professionnels indispensables pour cibler juste.

Le yoga c’est tendance, tout un chacun sait qu’il est le compagnon idéal d’une vie saine, mais sait-on pourquoi exactement ? Pas toujours. Peut-être avez-vous même déjà été déçu par votre premier cours ? Trop méditatif ou à l’inverse trop de temps en appui sur les poignets ou encore la tête en bas…

Nous allons essayer ensemble d’y voir plus clair, pour chasser les idées reçues, comprendre, renouer après une déception yogique ou encore faire de manière avertie le premier pas et trouver son bonheur sur le tapis.

Le yoga se décline sous des enseignements très distincts les uns des autres. C’est la raison pour laquelle si vous vous apprêtez à suivre un cours intitulé seulement “yoga”, n’hésitez pas à demander plus d’informations de façon à vous assurer que le contenu ainsi que le niveau sont conformes à vos besoins et attentes. N’ayez pas peur non plus de demander à votre professeur quel est son cursus de formation et d’expérience, transparence et clarté doivent être de mise. Le professeur n’est pas là pour faire et briller dans sa pratique, mais pour vous accompagner et vous encadrer dans la vôtre.

Vous avez besoin de détente, de retrouver un sommeil de qualité, le Yoga Nidra est fait pour vous. Vous resterez allongé sur votre tapis et serez invité tout au long de la séance à prendre conscience de votre corps pour mieux le relaxer.

Vous avez envie de calmer un esprit tumultueux et tempétueux, alors à vos coussins de méditation ! Pendant 35 à 45 minutes, vous serez guidé afin d’accéder à la concentration. La méditation peut porter sur différents thèmes : la respiration, un objet, un mantra, le corps physique, astral ou spirituel. Si vous pensez, vous ne méditez pas ! C’est donc un travail de longue haleine, une discipline à part entière. Le simple fait de demeurer parfaitement immobile est également un premier challenge à relever. Vous ne le regretterez pas, la clairvoyance et l’apaisement qui en résultent parleront d’eux-mêmes.

Yin yoga, une pratique complémentaire. Le Yin, doux et lunaire, ne peut exister seul, il forme un tout avec le Yang, puissant et solaire. Le Yin Yoga a été pensé pour venir soutenir une pratique Yang (yoga dynamique, sports d’endurance, sports collectifs… ). Vous maintiendrez chaque posture plusieurs minutes à 80 % de vos possibilités et avec l’aide de supports (coussin, couverture… ). Chaque pose sera suivie d’une courte relaxation. L’idée du Yin est de travailler en douceur et profondeur au moyen d’un étirement bien pensé non pas sur les muscles mais sur les ligaments, tendons et fascias. Le Yin yoga prendra soin de manière ciblée de vos articulations pour les garder mobiles, souples et bien lubrifiées.

Asthanga yoga, puissance et rigueur. La pratique Asthanga est en comparaison avec le Yin purement Yang. Vous enchaînerez sur votre tapis des postures debout, d’équilibre et assises selon des séquences prédéfinies allant du degré 1 au degré 6. Il vous faudra gravir pas à pas chaque échelon. Une pratique passionnante et très engagée.

Vinyasa yoga qui se décline aussi sous les noms Flow Yoga, Power Yoga, Dynamic yoga. Il est issu de la pratique Ashtanga, avec laquelle il partage les mêmes salutations au soleil A et B, les postures et la respiration Ujjayi connue aussi sous le nom “Ocean breathing”. Alors qu’est-ce qui les distingue finalement ? Le Vinyasa yoga ne suit pas la progression des 6 séries préétablies. Chaque cours peut évoluer sur un thème différent et un degré d’intensité adapté au public.

Ces deux dernières pratiques sont, avant-tout, physiques. Les postures s’enchaînent avec fluidité et sont maintenues au maximum pour 5 respirations complètes. Vous pouvez vous attendre à transpirer. Vous étirez mais aussi renforcez votre corps. La synchronisation requise de la respiration et du mouvement postural nécessitera toute votre concentration. Bien exécutée, il en résulte une méditation active apaisant les cogitations mentales. Si vous avez de la peine à tenir en place lors d’une séance de pure méditation, ces pratiques seront votre sésame vers des contrées plus zen.

Hatha yoga, son point fort : chaque action est suivie d’un temps d'inaction, de repos. Mais alors quel effet ? Un équilibre maintenu tout au long de la séance entre les systèmes nerveux autonomes stimulant/apaisant. Un cours de Hatha respecte également la chaîne énergétique des Chakras du sommet du crâne jusqu’à la base de la colonne vertébrale. L’idée maîtresse est de maintenir chaque posture parfois plusieurs minutes durant avec le plus de stabilité possible et un engagement musculaire réduit au strict nécessaire.

Voici pour l’essentiel. Il va de soi que tout ceci peut se décliner à l’infini : Yoga doux, Yoga dos, Yoga des hormones … Bien choisi, le yoga sera alors bénéfique à CHACUN d’entre nous.

Namasté

Pratiques yoga/pilates postnatales, les bienfaits sur le plan physique et au-delà

Publié le 24 avril 2019 à 14:15 Comments commentaires (0)

De longs mois ont précédé l’arrivée de bébé. Votre corps s’est tout d’abord transformé, puis vous l’avez senti bougé ce petit chou, enfin le grand jour est arrivé. Maintenant devant vous, un nouveau chemin de vie se dessine avec dans le berceau le plus magnifique des cadeaux.

La famille s’est agrandie, avec de nouvelles priorités à définir, une organisation à repenser, ses marques à trouver, ses bonheurs et ses peurs, ses joies et ses doutes. Tout est là, couplé souvent à un certain, disons, fouillis hormonal, un corps dans lequel on ne se reconnaît pas encore, des nuits entrecoupées et une multitude d’émotions entremêlées.

Alors voici quelques raisons qui pourraient vous amener à pratiquer :

- Santé du périnée : durant 9 mois, nous pourrions dire avec humour que bébé a profité avec bonheur de ce hamac naturel qu’a constitué votre périnée pour s’y installer de plus en plus confortablement. Alors oui, et ce même si vous avez accouché par césarienne, le renforcement postnatal de votre plancher pelvien, soutien précieux de vos organes, est primordial.

- Mobilité des lombaires : le ventre qui s’est arrondi, a pu entraîner concomitamment une accentuation de la cambrure lombaire. La zone en question a alors souvent perdu en mobilité, souplesse et confort. Nous redonnerons au fond du dos élasticité et placement neutre.

- Renforcement du haut du dos : l’allaitement, avoir et prendre bébé au bras, porter bébé en écharpe, nécessiteront d’avoir un haut du dos sain et fort pour ne pas voir la posture se refermer.


- Respirer : que ce soit en yoga ou pilates, la respiration consciente, coordonnée avec l’engagement du périnée à l’expiration, vous permettra déjà de vous reconnecter à vous mais aussi de créer au-delà du cours une habitude, comme une seconde nature, qui prolongera le renforcement du périnée au quotidien.

- Récupérer : l’intervention de votre professeur, de séance en séance, se fera en fonction d’une progression douce et adaptée, mais sera aussi parfois dictée par votre forme du jour, et une séance de renforcement viendra alors céder si nécessaire une place bienveillante à une séance de relaxation. C’est le principe d’adaptabilité.

- Relâcher : vous pourrez alors profiter de cet espace-temps pour évacuer un trop plein d’émotions, reconnaître en toute légitimité vos sensations, accueillir simplement ce qui se présente puis recharger vos batteries.


- Prendre un moment pour soi : je recommande vivement aux jeunes mamans de prendre ce moment pour elle, pour en éprouver tous les bienfaits et aussi pour pouvoir être durant cette heure pleinement à l’écoute d’elle-même.

- Retrouver son corps : cet instant sera qualitatif. Il s’agira également d’être, sans jugement, à l’écoute de son corps, ce qu’il s’y passe désormais et observer avec un œil attentif la manière dont il progresse.

- Retrouver sa féminité : en retrouvant son corps, ses sensations, son galbe, la maman peut aussi redevenir femme, le divin féminin dans toute son expression.


N.B. : Il est à noter que la pratique débutera après avoir obtenu le feu vert de votre gynécologue. Et chose importante de nombreuses assurances complémentaires assurent une prise en charge partielle des cours privés postnataux.


 

Contre l'épuisement - Le retour à soi - III

Publié le 15 avril 2019 à 13:25 Comments commentaires (0)

Un article fort intéressant du Temps évoquant les raisons et effets de l’épuisement ressenti par le travailleur en fin de journée m’a grandement interpellée. En effet, l'analyse pertinente qui apporte réponse au pourquoi et au comment de l'épuisement, m'a immédiatement renvoyée au "que faire". Comment s'en sortir ?

Car voilà, nous voyons au fil de la journée notre patience se déliter à mesure que les heures s’égrènent et la charmante réflexion de notre collègue acceptable à 10h devient tout simplement imbuvable à 17h. Le contrôle mis en œuvre, notamment, pour ne pas clouer ce charmant « cadre » au mur aura vidé encore un peu plus notre capital résistance et tolérance. C’est alors qu’en rentrant, la volonté de passer à la salle de sport sera simplement grignotée par les excuses les plus variées, tout comme les chips auxquelles nous avions décidé de renoncer. Le cercle est vicieux, pesant. Négatif en tous points.

Une première prise de conscience de cet état de fait, des émotions et comportements engendrés est tout d’abord salutaire.

Maintenant ce qui nous intéresse, c’est la manière de gérer cette situation, sortir de la case problème constaté et s’ancrer sur la case solutions, car il y en a.

Durant notre journée, nous démarrons notre activité au saut du lit et nous enchaînons les tâches nécessaires à l’organisation privée et aux résultats professionnels. Combien d’entre nous prennent le temps de se recentrer quelques minutes, 2 ou 3 fois dans la journée, après une vive émotion ou encore avant une tâche difficile ? Combien d’entre nous tentent pour les tâches les plus ardues ou précieuses de n’être que là, tout entier à leur affaire, impliqués et présents à leur action.

Il va de soi que la parade : « Je n’ai pas le temps, j’ai des obligations. » n’est pas compatible avec le respect et le soutien de notre écologie personnelle. Elle n’est d’ailleurs pas non plus recevable pour la bonne et simple raison qu’il ne s’agit pas de passer 3 heures par jour sur un coussin de méditation. Je recommande en ce sens toujours à mes élèves de préférer pratiquer plutôt quelques minutes par jour que 2 heures d’affilée chaque quinzaine et de laisser de côté l’idée que quelques minutes sont inutiles. Bien au contraire ces quelques minutes seront essentielles, vitales, régénérantes. Que ce soit quelques postures choisies de yoga non pour un exploit à poster sur Insta mais pour soi, un exercice de respiration, une relaxation du corps, une connexion avec son environnement, un retour sur une pensée, une image, un objet, chacun ressource et générateur de positif.

Le retour à soi passe par le corps, les sensations du corps, la respiration du corps, la conscience du corps pour retrouver un équilibre dans l’entièreté de l’être et laisser à la tête un temps pour reposer. Le positif, lui, décuple nos capacités, nous rend plus résistant dans les situations moins confortables et peut se travailler dans tous les espaces temporels, passé, présent et futur. Cela étant pour le voir, s’en nourrir et en imprégner nos actions, nous devons décider de leur faire une place de choix dans le déroulé de nos vies. Il s'agit là d'ailleurs, de la démarche souveraine de la sophrologie : découverte, conquête et transformation.


A la découverte du Yoga, du Pilates et de la Sophrologie - II

Publié le 8 octobre 2018 à 11:40 Comments commentaires (0)

Vous êtes maintenant bien au point sur le Yoga. Alors penchons-nous sur le pilates.

Tout d'abord il faut savoir que le Pilates porte le nom de son créateur, Joseph de son prénom, disparu à la fin des années 60. Il a créé sa méthode durant la première guerre mondiale, s'inspirant de différentes techniques dont le Yoga.  Il a commencé par développer des exercices sur tapis puis a ensuite imaginé différentes machines fonctionnant pour la plus plupart avec des ressorts de différentes résistances afin de permettre à tout un chacun de renforcer ses muscles même en position allongée.

La respiration est centrale dans la technique pilates et le travail constant des abdominaux en est le fruit. Chaque fois que l'on expire, le centre que la méthode nomme "Power House" est engagé.

L'idée du pilates est de travailler de l'intérieur vers l'extérieur. Idée qui laisse souvent penser que le pilates est une discipline douce, voire trop douce, d'autant qu'il n'offre pas un travail cardio. Mais attention, cela n'enlève rien à l'efficacité de cette méthode. Essayez au moins une fois pour constater que le ressenti est immédiat, voire puissant et les effets bien visibles. Le travail réalisé va porter sur l'ensemble du corps : centre, dos, bras, épaule, jambes, avec un accent toujours mis sur l'engagement de la ceinture adbominale et la qualité de la posture dans la réalisation des exercices. Il est primordial pour Joseph Pilates de bien s'oxygéner, d'avoir une posture droite, une colonne vertébrale saine, des organes bien soutenus. Les exercices allient contrôle, coordination, fluidité, centrage, précision et requièrent concentration et répétitions.

Si je devais en quelques mots comparer yoga et pilates :

YOGA : + flexibilité - gainage, contrôle du souffle, méditation

PILATES : + gainage - flexibilité, contrôle du souffle, concentration

Le contrôle du souffle est une donnée centrale commune aux deux disciplines. La concentration conduira à la méditation et vice versa. Le gainage et la flexibilité ne devraient pas être dissociés l'un de l'autre et se retrouvent dans les deux méthodes à des dosages distincts. Nous avons donc là deux disciplines parfaitement complémentaires.

Le pilates présente l'avantage de proposer des exercices très simples que vous allez pouvoir transposer dans vos activités : vous sentir plus droit sur votre chaise de bureau, quitte à la troquer quelques minutes par jour contre un Swissball, exercer vos abdos profonds au volant, améliorer votre position sur les skis grâce à un meilleur contrôle de la bascule du bassin, anticiper et contrecarrer les crispations au niveau des épaules... La prise de conscience posturale réalisée durant votre séance hebdomadaire viendra vous titiller ensuite chaque fois que dans votre vie courante vous vous tiendrez mal. Le but d'une séance de pilates est qu'elle se prolonge dans votre quotidien afin de l'améliorer : plus de confort physique car moins de douleurs parasites, plus de maîtrise dans les mouvements donc moins de faux mouvements et par ricochet plus de liberté mentale et d'actions car moins d'inconfort et de limitations physiques à gérer.

Le pilates est ainsi à la portée de tous et toutes, définitivement. En activité unique ou en complément de votre sport préféré, tentez  vous serez bluffé !


A la découverte du Yoga, du Pilates et de la Sophrologie - I

Publié le 3 octobre 2018 à 11:55 Comments commentaires (0)

Le premier article de ce blog ira directement au coeur du sujet. Quand je présente le studio, encore trop de gens me disent qu'ils ne savent pas ce qu'est le Pilates ou la Sophrologie. Le Yoga est beaucoup plus démocratisé, toutefois les idées reçues à son sujet sont nombreuses et trompeuses.

Commençons par le Yoga, puisqu'il est celui qui sera le plus aisé à introduire. On trouve maintenant dans tous les kiosques à journaux des magazines spécifiques Yoga. Ils sont pour la plupart très agréables à lire, présentent des enchaînements de postures destinés à cibler des besoins précis, recommandent des manuels plus techniques. Ok, maintenant quand quelqu'un vous dit je fais ou je donne des cours de yoga, qu'imaginez-vous ?

  • Aïe, je ne suis pas souple du tout et ce n'est pas pour moi ? Faux
  • Rester assis en lotus à méditer, non merci ? Encore faux
  • C'est pas un peu une secte ? Encore moins
  • Il faut des années avant d'y arriver, pas le temps ? Toujours faux
Voici le vrai :
on ne fait pas du yoga parce que l'on est souple mais on fait du yoga pour s'assouplir, la nouvelle délicate à annoncer est que travailler sa souplesse demande régularité et discipline, en philosophie yogique cela s'appelle "Tapas", et aucun lien avec l'apéritif je vous l'assure !
Il y a de multiples formes de Yoga. L'Ashtanga Yoga par exemple est une version très dynamique, alliant force, flexibilité, endurance, équilibre et, oui, admettons-le acrobaties. Il sera donc réservé à un public averti. D'ailleurs l'Acro-Yoga existe aussi, se pratique en duo et est vraiment très fun.  Le Yoga Nidra à l'opposé permet une relaxation intense et le cours se passe allongé au sol. Entre ces deux extrêmes, vous allez pouvoir entendre parler de Yoga Iyengar, pratique avec accessoires mettant l'accent sur les alignements, Vinyasa Yoga, pratique tonique avec enchaînements fondus de salutations au soleil, Hatha Yoga, pratique moins rapide avec maintien dans les postures de yoga. Et encore de Yin Yoga, assez doux, Fly Yoga, dans des hamacs, Bikram Yoga, en salle chauffée...

On constate donc qu'il est plus difficile de choisir son cours de Yoga que son cours de tennis, car Yoga ne suffit pas pour définir la pratique. Il faut s'intéresser à son qualificatif. Si vous vous attendez à vous dépenser et que vous vous retrouvez pendant 1h30 allongé sur le sol, vous allez ressortir de la salle dans un état bien contraire à celui attendu et vice versa si vous passez une heure à faire des équilibres sur les mains, bras et tête et que vous vouliez du calme et de la méditation.

Ce qu'il faudrait donc retenir :
- le Yoga est une pratique qui va redonner sa place au corps, à la respiration, à la circulation de l'énergie, 
- le Yoga selon sa nature engendre une méditation active ou passive, développe la concentration,
- le Yoga a pour objectif de calmer les tourments de l'esprit, les cogitations mentales,
- le Yoga contribuera ainsi à votre bien-être musculaire, osteo-articulaire, respiratoire, digestif, mental et spirituel.

Pour profiter pleinement de tout cela il vous faudra :
- trouver le yoga qui VOUS convient,
- ne pas hésiter à tester quelques cours,
- reconnaître et planifier vos séances selon les créneaux qui vous sont le plus bénéfiques,
- organiser, si votre entreprise le permet, un cours directement au bureau, rien de mieux pour booster l'esprit d'équipe,
- toujours informer votre professeur de toute particularité sur votre condition physique ou mentale,
- se rappeler que notre forme et notre énergie varient selon les jours et ainsi rester bienveillant envers soi-même,
- que notre pratique nous est propre, sans démonstration ni compétition.

Namasté



Rss_feed